Flash info

Une frénésie incontrollée poussent certains individus à convertir tous les scripts d'admin en PowerShell. L'un d'eux aurait été apperçu récemment près du campus universitaire de Talence.

 
Les commandes
Appréciation des utilisateurs: / 234
FaibleMeilleur 
Écrit par Robin   
01-12-2006

Constitution des commandes PowerShell

Les commandes de PowerShell sont appelées « cmdlets »  (pour command-applets). Elles sont pour la plupart d’entre elles constituées de la manière suivante : un verbe et un nom séparés par un tiret (-), exemple : « Get-Command » (commande qui liste les commandes disponibles).

 

Le verbe (en anglais bien sur) décrit l’action que l’on va appliquer sur le nom. Dans cet exemple on va récupérer (Get) les commandes (Command).

Avec PowerShell on trouve toute une série de verbes génériques (Get, Set, Add, Remove, etc.) qui sont applicables avec différents noms comme Path, Variable, Item, Object etc.

On peut donc en croisant les verbes et les noms se souvenir de bon nombre de commandes Cool

 

Reportez vous au menu Aide Mémoire du site pour avoir un listing, des explications et des exemples sur les cmdlets.

 

 

Découverte des commandes de base

  

De façon à tirer profit le plus rapidement possible de PowerShell une brève découverte des commandes de base s’impose.

 

Une des commandes les plus basique pour débuter, est de lister toutes les commandes disponibles. La commande appropriée à cette tâche est : « Get-Command ».

 

Je vois déjà certains me dire « oui mais je fais comment pour savoir si c’est la bonne commande qu’il me faut ?», pas de problèmes, PowerShell vous est livré avec une aide en ligne et qui plus est, en français !!!

 

Pour utiliser cette aide il suffit d’appeler la commande la plus importante de PowerShell : Get-Help suivie de la commande en question.

 

Exemple pour avoir de l’aide sur la commande Get-Command on utilisera : « Get-Help Get-Command ».

 

 Image

 


Pour obtenir plus d’aide sur la commande vous pouvez taper :

  • « Get-Help Get-Command –detailed » ce qui vous donnera aussi des exemples
  • « Get-Help Get-Command –full » où vous aurez des informations techniques

 

Deux autres commandes peuvent aussi s’avérer pratique :

  • « Clear » : qui efface la console
  • « History » : qui vous affiche les dernières commandes tapées 

 

Et voilà vous êtes prêt pour exploiter les commandes PowerShell.

 

Les Alias


Un alias est ce qu’on pourrait appeler un surnom d’une commande, ils sont souvent utiles lorsque l’on utilise des commandes un peu longues à taper, exemple : l’alias «ma_commande» pourrait être attribué à la commande « elle_est_vraiment_trop_longue_à_taper_cette_commande ».

 

Pour ceux qui sont déjà habitués au shell Unix ou au Cmd.exe et qui ont leurs petites habitudes… PowerShell a pensé à eux et leur a facilité la tâche en créant des alias de commandes de façon à ne pas les déstabiliser. Par exemple les utilisateurs Unix peuvent utiliser quelques commandes comme : ls, more, pwd, etc.


En fait, ces commandes sont des alias de commande PowerShell.


Exemple : ls est un alias de la commande Get-ChildItem qui liste les fichiers et les répertoires.

 

Pour rechercher tous les alias de votre session, tapez : « Get-Alias »

 

Pour créer un alias tapez : « Set-Alias -Name #nom de l’alias# -Value #la commande# ».

 

Dernière mise à jour : ( 06-01-2007 )
 
© 2017 PowerShell-Scripting.com